La pneumonie est une infection pulmonaire qui est causée par des bactéries, des virus, des champignons ou des parasites pathogènes. Bien que l’on ne puisse pas donner de réponse définitive concernant le temps pendant lequel la pneumonie peut rester contagieuse, le fait de suivre certaines précautions peut aider à prévenir la transmission de l’agent pathogène à d’autres personnes.

Le terme  » pneumonie  » désigne une condition médicale qui se caractérise par l’inflammation d’un ou des deux poumons en raison d’une infection causée par des agents pathogènes ou d’une exposition à des irritants environnementaux. Les agents responsables peuvent être des bactéries, des virus, des champignons ou des parasites. Il s’agit d’une maladie grave qui peut mettre la vie en danger si elle n’est pas traitée. Ensemble, la grippe et la pneumonie seraient la huitième cause de décès. Il est donc essentiel d’accroître la sensibilisation aux risques potentiels associés à cette condition médicale.

Groupes à haut risque

  • Enfants
  • Personnes âgées
  • Personnes souffrant d’une maladie chronique
  • Personnes immunodéprimées.

La pneumonie est-elle contagieuse ?

Bien que Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus aureus, Haemophilus influenzae et Klebsiella pneumoniae soient certains des types de bactéries qui causent couramment la pneumonie, cette affection pourrait également être causée par certains virus. Les virus qui provoquent une inflammation des poumons comprennent le virus de l’influenza A, le virus de l’influenza B, le virus respiratoire syncytial, le virus de l’herpès simplex, le virus de la varicelle et du zona, les adénovirus ou les virus de la parainfluenza.

La pneumonie peut être causée par un virus de la grippe.

Bien que la pneumonie en elle-même ne puisse être qualifiée d’affection contagieuse, les virus et les bactéries à l’origine de cette infection pulmonaire pourraient se transmettre à d’autres personnes par contact direct ou par inhalation des sécrétions respiratoires de la personne atteinte. L’agent pathogène peut être transporté par l’air lorsque la personne atteinte éternue ou tousse. Ainsi, il serait préférable d’éviter tout contact direct avec une personne souffrant d’infections respiratoires telles que le rhume, la grippe ou la pneumonie.

Il est important d’éviter tout contact direct avec une personne souffrant d’une infection respiratoire.

Toutes les personnes exposées à l’organisme responsable de la maladie ne développent pas une pneumonie. La probabilité qu’une personne contracte l’agent infectieux augmente si son système immunitaire est faible. C’est ce qui explique l’incidence élevée de la pneumonie nosocomiale, qui désigne l’infection pulmonaire contractée par les patients lors d’un séjour à l’hôpital. Les germes ou les organismes responsables peuvent être transmis au patient par le personnel soignant. Le risque augmente si le patient a été opéré récemment ou s’il est traité pour une infection respiratoire ou une maladie pulmonaire chronique.

La période d’incubation, c’est-à-dire la période entre l’exposition à l’agent pathogène ou à l’irritant et l’apparition des premiers symptômes, dépendrait du type de pneumonie. Par exemple, la période d’incubation d’une pneumonie bactérienne est de 1 à 3 jours. Si elle est traitée à temps, les symptômes peuvent disparaître en quelques semaines. Si l’organisme responsable est le virus de la grippe, la période d’incubation varie de 18 à 72 heures. Jusqu’à la disparition des symptômes, des précautions doivent être prises par la personne affectée et son entourage. Il est préférable de supposer que l’infection peut être contagieuse pendant 7 à 10 jours après l’arrêt de la prise d’antibiotiques ou d’autres médicaments.

Symptômes à surveiller

La durée pendant laquelle la pneumonie peut durer serait différente d’une personne à l’autre, en fonction de son âge et de son état de santé général. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants :

  • Douleurs thoraciques intenses.
  • Douleurs abdominales.
  • Essoufflement et respiration sifflante, alternant avec une respiration rapide.
  • Toux.
  • Vomissements.
  • Douleurs musculaires.
  • Nausea.
  • Frissons tremblants suivis de fièvre.
  • Malaise.
  • Fatigue.

la pneumonie

Diagnostic

En plus d’examiner le rythme respiratoire du patient à l’aide d’un stéthoscope, les médecins effectuent également certains tests pour établir un diagnostic. Il s’agit notamment de :

  • Radiographie pulmonaire.
  • Numération globulaire complète.
  • Culture du liquide pleural.
  • Analyse des expectorations.

Parfois, les patients doivent subir une bronchoscopie, qui est une procédure dans laquelle un bronchoscope (tube flexible avec une caméra attachée à une extrémité) est passé vers le bas pour examiner les bronches et les poumons.

Mesures de précaution

Bien que l’utilisation de médicaments puisse aider à soulager les symptômes, il est essentiel de suivre certaines mesures afin d’éviter de contracter des infections respiratoires. Il s’agit notamment de :

  • Maintenir une distance avec toute personne ayant présenté les symptômes susmentionnés.
  • Étant donné que l’agent causal peut être transféré à toute surface ou objet que la personne affectée peut toucher, les membres de la famille des personnes affectées doivent se laver les mains fréquemment.
  • Même si la personne affectée prend des antibiotiques ou des médicaments antiviraux, n’utilisez pas ses effets personnels jusqu’à son rétablissement complet.
  • L’administration de vaccins contre la grippe ou de vaccins peut prévenir l’infection par le virus grippal.
  • L’administration d’un vaccin contre le pneumocoque peut offrir une protection contre la bactérie Streptococcus pneumoniae.
  • Le contact direct avec une personne atteinte du rhume ou de la grippe peut faire courir un risque aux autres. En l’absence de traitement, le rhume ou la grippe pourrait évoluer vers une pneumonie. Ainsi, une assistance médicale doit être recherchée si vous ou un membre de votre famille présente les symptômes d’une infection respiratoire. Suivez les mesures mentionnées ci-dessus afin que l’infection ne se propage pas à d’autres personnes.

Disclaimer : Les informations fournies dans cet article ont pour seul but d’éduquer le lecteur. Elles ne sont pas destinées à remplacer les conseils d’un expert médical.

Leave a comment