L’écosystème marin comprend les marais salés, les mangroves, les vasières, les lagons, les récifs coralliens, les îles-barrières, les estuaires, les fonds marins et les grands fonds, etc. Cet article met en lumière les faits, la structure et les formes de vie appartenant à cet écosystème.

Écosystème salé

Les écosystèmes océaniques sont constitués de composés principalement des sels tels que le sodium, le chlore, etc. dissous dans l’eau, cette salinité les distingue des autres écosystèmes d’eau douce.

Les écosystèmes aquatiques se composent d’un  » écosystème océanique  » et d’un  » écosystème d’eau douce « . Dans l’écosystème océanique, seuls deux êtres vivants sont capables de produire de la nourriture en utilisant le processus de photosynthèse. Ces deux types de producteurs sont appelés « phytoplancton » et « algues ». Le phytoplancton est essentiellement microscopique et il est constamment entraîné par les courants océaniques. Le phytoplancton est mangé par le zooplancton. Les algues marines sont des algues de grande taille, qui sont naturellement collées aux rochers. L’écosystème océanique se compose également d’une variété de créatures herbivores. Les herbivores tels que les poissons, les tortues et les oursins se nourrissent principalement d’herbes marines, d’algues et de plantes. Maintenant, approfondissons la classification et les espèces végétales et animales soutenues des différentes zones océaniques.

Les écosystèmes marins peuvent être divisés en plusieurs zones selon la profondeur de l’eau et les attributs de la zone.

Zones d’écosystèmes marins

La classification des zones marines en fonction de la « pénétration de la lumière du soleil dans l’eau de l’océan » est la suivante :

Zone photique

La couche la plus élevée près de la surface de l’océan est appelée zone photique. La lumière du soleil pénètre dans cette zone, grâce à laquelle le processus de photosynthèse est réalisable. Cette couche est également appelée couche de lumière solaire.

Zone disphotique

La couche qui s’étend de la base de la couche photique à une profondeur d’environ 200 mètres est appelée zone disphotique. Une petite quantité de lumière pénètre à travers l’eau dans cette zone, ce qui est insuffisant pour induire la photosynthèse. Cette zone est également connue sous le nom de couche crépusculaire.

Zone aphotique

La couche située sous la couche disphotique est appelée zone aphotique. Avec moins de 1% de lumière solaire pénétrant dans cette région, elle est également appelée la couche d’obscurité. Aucune photosynthèse ne se produit dans cette zone.

Le milieu marin se compose du milieu « benthique » et du milieu « pélagique », tous deux illustrés et expliqués ci-dessous. La zone pélagique fait référence au plan d’eau et la zone benthique fait référence à la région écologique du fond marin. Il existe une grande variété de poissons et d’autres espèces qui vivent dans les différentes zones de l’écosystème océanique. Cependant, seuls quelques-uns d’entre eux ont été affichés dans l’image donnée ci-dessous .

Comprendre l'écosystème océanique

Environnement pélagique

La zone pélagique est la région située entre le plancher océanique et la surface de l’océan.Les poissons qui vivent dans cette région sont appelés poissons « pélagiques ». La classification de la zone pélagique (incluant les espèces végétales et animales) en fonction de la « profondeur » est la suivante :

Zone épipélagique

Cette zone a une profondeur d’environ 200 mètres (656 pieds) sous la surface de l’océan. Des plantes microscopiques appelées phytoplanctons sont présentes dans cette zone. La lumière du soleil pénètre dans cette zone, ce qui facilite le processus de photosynthèse.

  • Espèces végétales auxiliaires : Les algues marines ou flottantes, les algues rouges, les algues vertes, les algues brunes, le phytoplancton, les angiospermes, les mangroves, les herbiers marins.
  • Espèces animales soutenues : Thon obèse, dauphin, orques, baleines bleues, requins, méduses, tortues de mer. Les deux principaux types de poissons dans cette zone sont les poissons fourrage et les poissons prédateurs. Les poissons prédateurs et les poissons fourrage sont généralement fusiformes, avec une grande bouche, un corps lisse et une queue bifurquée. La plupart des poissons de cette zone ont un corps lisse.

Zone mésopélagique

Cette zone s’étend de la zone épipélagique à environ 200 mètres (656 pieds) à une profondeur d’environ 1000 mètres (3 280 pieds). La lumière du soleil n’y pénètre que très peu, ce qui rend le processus de photosynthèse impossible.

  • Espèces végétales soutenues : Aucune plante n’existe dans cette zone en raison du manque de lumière.
  • Espèces animales soutenues : Calmar, crabe, seiche, lancette, requin-chaîne, espadon, loup de mer, thon obèse, calme, gastéropodes, krill. La plupart des poissons de cette zone sont très mobiles, avec des corps musclés et écaillés et des os rigides. Ils ont de gros reins et de gros cœurs. Leurs branchies (organe respiratoire) sont bien développées.

Zone bathypélagique

Cette zone s’étend de la zone mésopélagique à environ 1000 mètres (3 280 pieds) à une profondeur d’environ 4000 mètres (13 123 pieds). La lumière du soleil ne pénètre pas dans cette zone. Cette région est très pauvre en nutriments.

  • Espèces végétales soutenues : Aucune plante n’existe dans cette zone en raison du manque de lumière.
  • Espèces animales soutenues : Calmars, étoiles de mer, grande baleine, pieuvre, poisson-vipère, requin à collerette, échinides. La plupart des poissons ont un métabolisme faible car la zone manque de nutriments. Les poissons ont des yeux minuscules, une peau fragile, des muscles faibles et un corps visqueux.

Zone abyssopélagique

Cette zone s’étend de la zone bathypélagique à environ 4000 mètres (13 123 pieds) à une profondeur d’environ 6000 mètres (19 685 pieds). La lumière du soleil ne pénètre pas dans cette zone. En raison du froid et du manque de nutriments, très peu d’espèces existent dans cette zone.

  • Espèces végétales soutenues : Aucune plante n’existe dans cette zone en raison du manque de lumière.
  • Espèces animales soutenues : Baudroie des profondeurs, calmar géant, avaleur noir. La plupart des espèces ont des mâchoires extensibles, une grande bouche, des dents pointues et un estomac extensible. La plupart d’entre elles ne possèdent pas d’yeux.

Zone Hadalpelagique

Cette zone s’étend de la zone abyssopélagique à environ 6000 mètres (19 685 pieds) mètres jusqu’au fond de l’océan. La lumière du soleil ne pénètre pas dans cette zone. Les niveaux de nutriments de cette zone sont très bas, en plus de la basse température. En raison de ces conditions de vie peu conviviales, très peu d’espèces survivent dans cette zone

  • Espèces végétales soutenues : Aucune plante n’existe dans cette zone en raison du manque de lumière.
  • Espèces animales soutenues : Concombres de mer, vers tubulaires, vipères, méduses, poissons à queue de rat, poissons liparides, décapodes. La plupart des créatures de cette zone ont de très grands yeux, et n’ont pas de couleur de peau.

Milieu benthique

La zone benthique pour un océan est constituée du fond de l’océan, de la couche contenant les sédiments, et de ses sous-couches. Les animaux qui vivent dans cette zone sont appelés benthos. La classification de la zone benthique en fonction de la « profondeur » est la suivante:

Zone littorale

C’est la partie de l’océan qui est proche du fond. Elle est également appelée zone  » intertidale « . Intertidal signifie une zone où la terre et la mer convergent. En raison de sa contiguïté avec l’eau, cette région peut présenter différents types de reliefs. En raison de la disponibilité de l’eau, de l’oxygène, de la lumière du soleil, des nutriments et de l’humidité, une variété d’espèces vivent dans cette zone.

  • Espèces végétales soutenues : Algues marines, algues vertes.
  • Espèces animales soutenues : Crevette, moule, étoile de mer, balane, limule, vers, mollusques, vers, échinodermes, ophiure, anémone, blennie à face noire, escargot, oursin, huître, zooplancton, bivalves, bigorneaux.

Zone sublittorale

C’est la région de l’océan située en dessous de la zone littorale. Une pression et une température constantes, ainsi qu’une assez grande quantité de lumière solaire rendent cette zone très favorable à la majorité des espèces océaniques. Cette zone peut également être appelée zone subtidale.

  • Espèces végétales soutenues : Espèces de macrocystis, hudson, algues rouges, fucus, espèces de néréocystis.
  • Espèces animales soutenues : Oursins, stylo de mer, poisson varech, bernacle, éponges, crabes, bigorneaux, chitons, poissons de roche, poissons étoiles, euro de sable, huîtres, anémones.

Néritique

Cette zone est la même que la zone sublittorale. C’est une région constituée des eaux peu profondes. Elle reçoit une très bonne quantité de lumière solaire et est riche en nutriments, ce qui explique que le processus de photosynthèse se déroule sans heurts.

Les sous-zones suivantes de la zone benthique sont la zone bathyale, abyssale et hadale. Ce sont les mêmes que les zones bathypélagique, abyssopélagique et hadalpélagique décrites ci-dessus. Les espèces animales qui survivent dans ces zones peuvent résister à une énorme pression d’eau. Malgré une faible vue, les espèces de cette zone ont également la capacité de se camoufler afin de se sauvegarder des prédateurs.

Faits sur l’écosystème océanique

● L’écosystème océanique est également appelé  » zone pélagique « .

● Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre.

● La vie végétale et animale dépendent les unes des autres pour leur survie. C’est ainsi qu’un équilibre écologique est atteint dans cet écosystème.

● C’est le plus grand écosystème collectif de la planète Terre.

● Les planctons sont les plantes microscopiques de l’océan, qui se déplacent constamment au gré des courants océaniques.

● Environ 90 % de l’océan appartient à la zone aphotique également connue sous le nom de zone d’obscurité. Aucune lumière solaire ne pénètre dans cette zone.

● Les petits animaux se nourrissent d’organismes microscopiques tels que le plancton et sont à leur tour mangés par des animaux comparativement plus grands. Par exemple, le krill planctonique mangeant d’autres planctons, qui est successivement mangé par une espèce plus grande.

● L’attraction gravitationnelle du soleil et de la lune agit sur l’eau des océans. Cela induit les marées océaniques car la Terre est en mouvement constant.

● Les routes océaniques sont largement utilisées comme moyens de transport par les entreprises pour expédier leurs produits.

● Environ 97 % de toute l’eau présente sur Terre est logée dans les océans.

● La salinité (la proportion de sel dans l’eau), change pour les différents écosystèmes marins.

● Certaines des plus grandes baleines du monde se nourrissent de certaines espèces de la zone bathypélagique.

Divisions océaniques majeures

L’océan terrestre est divisé en grandes divisions océaniques. Elles sont décrites dans l’ordre décroissant de leur taille comme suit :

  • Pacifique : Il se compose des océans Pacifique Nord et Sud qui sont divisés par la ligne équatoriale.
  • Atlantique : Il comprend les océans Atlantique Nord et Sud qui sont divisés par la ligne équatoriale.
  • Indien : Il est délimité par l’Asie au Nord, l’Afrique à l’Ouest, l’Australie à l’Est et l’Antarctique au Sud.
  • Antarctique : Elle est constituée des océans autour de la latitude 60oS et autour de l’Antarctique.
  • Arctique : C’est le quatrième plus grand océan, et il se compose de la mer juste autour du pôle Nord.

Même si les océans couvrent une si grande surface de la Terre, nous en savons très peu sur l’écosystème océanique. Sa beauté et sa richesse sont inégalées. Cependant, de manière surprenante, c’est une partie de notre nature qui reste encore inexplorée.

Il s’agit de l’écosystème océanique.

Leave a comment