Chaque année, plus de 2 000 personnes se voient diagnostiquer une tumeur osseuse. Le taux de survie au cancer des os varie principalement en fonction du type de cancer et du stade auquel le cancer est diagnostiqué. Lisez la suite, pour connaître le taux de survie et les autres facteurs qui l’influencent..

Le cancer des os est classé en deux types, le cancer des os primaire qui commence dans le tissu osseux lui-même et le cancer des os métastatique qui se propage dans les os à partir d’autres organes du corps. Le cancer des os chez les personnes âgées est le plus souvent une propagation métastatique d’une tumeur développée dans un autre organe. Le taux de survie relative à 5 ans pour tous les cas de cancer des os chez les adultes et les enfants est d’environ 70%. Grâce à la disponibilité de traitements et de médicaments modernes, ce taux s’améliore. Il est assez élevé pour le cancer qui est diagnostiqué au stade préliminaire.

Statistiques du taux de survie

Le pronostic du cancer des os dépend du grade et du stade du cancer. Plus le grade/stade du cancer est bas, plus les chances de guérison sont élevées. Les taux de survie sont calculés à des fins différentes. Différentes méthodes sont suivies pour calculer ces taux.

Age

L’âge moyen au diagnostic du cancer des os est de 38 ans et l’âge moyen au décès dû au cancer des os est de 59 ans. Près de 29% des patients diagnostiqués avec un cancer des os ont moins de 20 ans tandis que seulement 3,5% des personnes ont plus de 85 ans. 17,5 % ont entre 20 et 34 ans, tandis que 12 % ont entre 35 et 45 ans. Près de 15 % des patients qui décèdent, ont moins de 20 ans alors qu’environ 19 % des patients qui décèdent, ont entre 75 et 85 ans.

Race et sexe

Le taux de survie relative à cinq ans pour les hommes caucasiens est d’environ 68%, pour les femmes caucasiennes, il est de 72%, pour les hommes afro-, il est de 70%, et pour les femmes afro-, il est de 68,5%.

Stades

    1. Le taux de survie pour le cancer osseux primaire (les patients sont diagnostiqués avec un cancer alors que le cancer est encore confiné au site primaire) est de 84,5%. Ce stade est également connu sous le nom de stade localisé. Près de 42% des cas sont diagnostiqués à ce stade.
    2. Le taux de survie pour le cancer secondaire des os (cancer qui s’est propagé aux ganglions lymphatiques régionaux au-delà du site primaire), est de près de 70%. Environ 35% des cas sont diagnostiqués à ce stade.
    3. Le taux de survie pour le cancer des os de stade 4 (pour le cancer des os métastatique lorsque le cancer s’est déjà métastasé (propagé) à des endroits éloignés), est de près de 32%. Environ 15% des cas sont diagnostiqués à ce stade.
    4. Pour environ 8% des cas de cancer des os, l’information exacte sur la stadification n’est pas disponible. Le taux de survie pour ces cas est d’environ 63%.

Types

Le taux de survie du cancer des os varie en fonction du type de cancer. Le taux de survie à cinq ans pour le sarcome d’Ewing est inférieur à 30%, lorsqu’il est détecté à un stade avancé (le cancer a envahi d’autres parties du corps). Des études récentes montrent que des taux de survie de 60 à 80 % sont possibles pour les ostéosarcomes détectés à un stade préliminaire (lorsque le cancer est confiné à son origine et ne s’est pas propagé au-delà du site d’origine). L’ostéosarcome à un stade avancé est difficile à guérir. Le pronostic de l’ostéosarcome qui a pris naissance dans un bras ou une jambe est meilleur que celui de l’ostéosarcome qui touche les côtes, les omoplates, la colonne vertébrale ou les os du bassin. Le chondrosarcome est souvent détecté à un stade précoce et sa survie relative à 5 ans est d’environ 80 %.
taux de survie cancer os

Facteurs qui influencent le taux de survie

Le taux de survie du cancer des os dépend de la durée du cancer et de son degré de propagation. Les taux de survie présentés par les statisticiens sont obtenus après avoir étudié les données recueillies auprès de grands groupes de personnes. La plupart du temps, les statistiques font référence au pourcentage de personnes qui sont en vie cinq ans après le diagnostic du cancer des os. Les facteurs suivants influencent le taux de survie du cancer des os :

  • L’emplacement, le type et la taille de la tumeur au moment du diagnostic.
  • Le taux de progression du cancer.
  • Combien le cancer s’est propagé (stade du cancer).
  • Depuis combien de temps le patient présente les symptômes.
  • L’âge du patient, sa santé physique et sa stabilité mentale.
  • Combien de cancer peut être enlevé par la chirurgie et combien peut être tué par la chimiothérapie et la radiothérapie.
  • Le traitement et la réponse du patient au traitement

Types de cancer des os

Le cancer des os primaire est beaucoup moins fréquent que le cancer des os métastatique. Les types de cancer des os les plus courants sont les suivants :

  • Osteosarcome, plus fréquent chez les enfants et les adolescents que chez les adultes. Il débute dans le tissu ostéoïde d’un os.
  • Le sarcome d’Ewing, se produit dans les os ou les tissus mous, plus fréquent chez les enfants et les jeunes adultes.
  • Chondrosarcome, plus fréquent chez les adultes (personnes âgées de 40 ans ou plus). Il débute dans le tissu cartilagineux.
  • L’histiocytome fibreux malin est rare chez les enfants et plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. Il prend naissance le plus souvent dans les extrémités ou dans la cavité abdominale derrière le péritoine.
  • Fibrosarcome, tumeur qui prend naissance dans les tissus conjonctifs présents à l’extrémité des os des bras ou des jambes.
  • Chordome, tumeur à croissance lente qui se développe généralement dans la colonne vertébrale et la base du crâne.

Les deux autres types de cancer relativement courants, qui se développent dans les os, sont le lymphome et le myélome multiple. Le lymphome est un cancer qui se développe dans les cellules du système immunitaire. Il a généralement son origine dans les ganglions lymphatiques, mais peut parfois commencer dans l’os. Le myélome multiple commence dans les os. Il ne peut cependant pas être considéré comme une tumeur osseuse, car il s’agit d’une tumeur des cellules de la moelle osseuse et non des cellules osseuses. Les tumeurs osseuses peuvent être bénignes ou malignes. Certaines tumeurs osseuses bénignes ont le potentiel de devenir malignes.

Symptômes

Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre, en fonction du stade et du grade du cancer et de la santé physique et mentale globale du patient. Parfois, une bosse apparaît dans les tissus entourant un os. Elle peut également apparaître sur l’os. Certains des symptômes courants du cancer des os sont :

  • Douleurs sévères dans les os
  • Perte de poids
  • Des frissons
  • Bosse
  • Fièvre sans raison
  • Anémie
  • Sucres nocturnes
  • Faiblesse des os, fracture osseuse inattendue (sans raison apparente)
  • Gonflement ou sensibilité autour d’un os ou d’une articulation

Chaque cas de cancer est unique en soi. Le taux de croissance du cancer peut être différent pour chaque personne. Le traitement du cancer des os et la réponse au traitement varient considérablement, en fonction de la santé physique et mentale du patient. N’oubliez pas que le taux de survie au cancer des os ne doit pas être utilisé pour prédire l’état de santé d’un patient particulier et pour deviner ce qu’il adviendra du patient dans la période donnée.

Disclaimer: Cet article est uniquement destiné à des fins d’information et ne doit pas être utilisé en remplacement de l’avis d’un expert médical.

Laissez un commentaire